Pour ne pas demeurer en reste de son rival et ami Jacte Ali (voir notre précédente actualité culturelle ), Michel Enflé a tenu à marquer cette rentrée littéraire, décidément fastueuse, avec un nouvel ouvrage qui témoigne du caractère protéiforme de ce génial intellectuel omniscient. Ayant déjà obtenu récemment un beau succès de librairie avec son dernier opus magnum "Gross-mos", rien ne semblait lui imposer une diversification aussi magistrale, sinon sa créativité compulsive et la profondeur abyssale de son talent, décuplées par son intense désir de faire profiter le plus large public des dons miraculeux dont la providence l'a pourvu.
Ainsi il nous livre aujourd'hui une version revue et améliorée du "Petit Prince", qui restitue enfin tout le potentiel érotique et hédoniste que son prédécesseur saint-Exupéry avait jadis modestement ébauché, mais que notre nouveau Danube impétueux de la pensée créative a su formaliser avec sa maestria artistique coutumière, en y apportant sa touche dyonisiaque personnelle et naturellement son génie littéraire et esthétique.

Pour bien faire, ce Maître scrupuleux a su s'entourer de collaborations éminentes, ainsi a-t-il voulu que sa prose soit magnifiée par les illustrations de la célèbre et mystérieuse chanteuse française Mire-Laine Fermier, qui signera donc les illustrations de "Les Mille et un cuistres", le nouveau conte philosophique de Michel Enflé, que publiera  Grasset le 4 novembre prochain.
Le philosophe fait partie des admirateurs de Mire-Laine Fermier, lui qui avait employé sur le plateau du Petit Journal avant l’été des mots tels que "sensualité", "volupté" ou encore "extraordinaire" pour parler de la chanteuse et de sa "poésie contemporaine".
L’éditeur présente l’ouvrage sans le résumer: "On ne racontera pas ici l’histoire dudit conte: résumer ce nouveau Petit Prince en Goguette serait l’abîmer. Et pourquoi dénaturer le miracle d’une intrigue toute en nuances, en allusions, en fantasmagories? Disons seulement qu’on y retrouvera une étoile solaire, un égo monumental, des aventures narcissiques, des créatures dyonisiaques venues d’ailleurs – quoique…".

Tag(s) : #Actualité culturelle

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :