Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après une première soirée fort instructive, consacrée à une mise en perspective de la stratégie du chaos, rendue opportunément dialectique par la présence contradictoire et fantomatique de Nicolas Hénin* ( occulté à sa demande et sous la menace de son éditrice ) ,
nous avions convenu avec Subhi Toma de poursuivre cette série d'éducation populaire géopolitique pour analyser et expliquer les désordres observés ces derniers mois en Europe, comme évidentes conséquences de cette stratégie.

* qui était sollicité en tant que "témoin" (statut que lui valait sa qualité de seul journaliste otage des jihadistes n'ayant pas été égorgé et ayant pu être "exfiltré" des geôles de Daech)
On pouvait raisonnablement présenter ces phénomènes ( crise migratoire, aggravation de la tension aux frontières, montée du bellicisme de l'OTAN, etc.) sous l'angle d'un "Retour sur investissement" de la stratégie de destruction des Nations conduite par les États-Unis, l'Otan et l'Union Européenne instrumentalisant les fanatismes et les haines tribales et confessionnelles.
On pouvait aussi présenter ça comme ré-exportation du chaos, naguère importé en ces régions du globe, désormais durablement sinistrées, et qui désormais ré-exporteraient les "bons produits" que l’efficace transfert de technologie que leur a généreusement dispensé l'occident (et ses alliés orientaux) leur permet d'exporter de manière très compétitive...

 

BHL, Fabius, Sarkozy, Hollande et Kouchner ayant décliné l'invitation à venir s'expliquer sur les résultats désatreux de leur politique de la cannonière atlantiste (rebaptisée "droit d'ingérence" à titre humanitaire) nous avons résolu de faire appel à des experts compétents et indépendants, tels ceux que jadis on qualifiait (comme nous) de "communistes" mais aujourd'hui (le terme étant sans doute jugé "vieilli" et donc insuffisamment infâmant), ils sont désignés à la vindicte médiocratique sous l'appelation de "complotiste", qui dans leur cas doit simplement être entendue comme "non conforme au discours formaté par le quartier général de l'Otan à Bruxelles".
C'est pourquoi, pour permettre au jeune ( et moins jeune) public désireux de prendre la mesure du phénomène, historiquement, économiquement, politiquement et socialement, Subhi Toma a souhaité le concours de deux excellents connaisseurs de cette histoire:   

Jean-Pierre Garnier et Geraoid O'Colmain.

Première partie de la saison 2 :
Aux sources historiques du Chaos :

Deuxième partie :
Déplacements de population, terrorisme modéré (et démocratique) et... État d'urgence.

Tag(s) : #géopolitique, #histoire, #syrie, #palestine, #ukraine, #jean-pierre garnier, #stratégie du chaos