Politique et littérature
dans la Rome ancienne

Présentation et débat
autour du livre de
Luciano Canfora
avec Giusto Traina,
Anne Vial-Logeay et Luigi-Alberto Sanchi

 

 

" De nos jours, on ne rencontre à propos de la philologie classique ni unanimité ni opinion publique clairement reconnaissable. C'est ce que l'on ressent dans les cercles des savants d'abord, comme parmi les disciples de cette branche du savoir. La raison tient au caractère très diversifié de cette discipline, au manque d'unité conceptuelle et à l'état d'agrégat inorganique des différentes activités scientifiques rassemblées sous le terme de « philologie ».

On doit honnêtement reconnaître que cette dernière a été en quelque sorte engendrée par plusieurs disciplines, et, tel un philtre magique, elle a été élaborée à partir des sucs, des alliages et des structures les plus différents, et qu'en outre elle offre un élément impératif et artificiel, sur un terrain esthétique, éthique ; et ce dernier contredit de manière préoccupante sa démarche strictement scientifique. Elle est tout autant une partie de l'histoire qu'une partie des sciences naturelles, une partie de l'esthétique : de l'histoire, puisqu'elle veut saisir les caractéristiques de telles individualités nationales sous des jours sans cesse renouvelés, ainsi que la loi qui règne dans la fuite des phénomènes ; des sciences de la nature, pour autant qu'elle cherche à dégager l' instinct le plus profond de l'homme, celui du langage ; de l'esthétique enfin, parce qu'elle établit, à partir d'une série de monuments anciens ce qu'on appelle l'Antiquité « classique » — avec l'ambition et l' intention d'exhumer un monde idéal révolu en confrontant au présent le miroir de ce qui est classique et qui passe pour un modèle éternel.

Le fait que ces pulsions scientifiques diverses, esthétiques et éthiques tout à la fois, aient été placées sous une appellation commune, sous le règne d'une apparente monarchie, s'explique d'abord par le fait que la philologie est devenue, de par sa genèse et pour toujours, tout autant une pédagogie. Sous cet angle, un choix des composantes les plus dignes d'être enseignées et les plus exigeantes du point de vue de la formation s'est offert, et c 'est ainsi que s'est développée, à partir d'une profession concrète, sous la pression du besoin, cette discipline scientifique ou du moins cette tendance savante que nous appelons philologie."

 

Freidrich Nietzsche - Homère et la Philologie classique -
Conférence inaugurale de son cours de Philologie - 1869

 

Présentation et débat autour du livre de Luciano Canfora
avec Giusto Traina, Anne Vial-Logeay et Luigi-Alberto Sanchi

      Rendez-vous est pris avec la grande histoire de Rome et de la Méditerranée antique, prodrome de l’histoire européenne, et avec la langue latine et sa littérature. Le présent volume offre un aperçu des auteurs romains qui ont illustré les liens entre la « politique » – gestion de l’État par les élites, mais aussi relations internationales, lutte des classes et lutte idéologique – et les écrits littéraires. À plu- sieurs égards, on ne retrouvera pas tels quels les auteurs latins classiques trop connus ; ou, plutôt, on les verra avec des yeux nouveaux, on les connaîtra entourés d’une foule d’autres personnages plus ou moins célèbres, on comprendra l’opportunité de se pencher sur leurs vies, leurs drames, leur désir de mettre par écrit les textes qui par la suite – parfois du vivant de l’auteur – sont devenus des « classiques ». Nous devons à Luciano Canfora cet effort méritoire de mettre à la portée du grand public une série de questions qui offrent autant de leçons sur le monde actuel, ses conflits et ses batailles d’idées.

SOMMAIRE DES CHAPITRES
Rome, « cité grecque » – Ennius et son entourage – César – Cicéron et l’art oratoire dans la république romaine – Lucrèce – Cicéron et la philosophie grecque – Salluste et la naissance d’une historiographie classiciste – Livres, lecteurs et bibliothèques – Tite-Live – École, édu- cation et alphabétisation – Naissance d’une histoire de la littérature – Tacite et son entourage – Des cercles intellectuels décisifs – Augustin et son temps – Remarques en guise de conclusion.

Luciano Canfora,
Né à Bari en 1942, Luciano Canfora est un philologue classique, un historien et l’un des meilleurs spécialistes mondiaux de l’Antiquité. Ont déjà paru aux éditions Delga : Vie de Lucrèce et Philologie et liberté.

Tag(s) : #Luciano Confora, #Philologie, #Histoire, #Sciences, #Linguistique, #Giusto Traina, #Anne Vial-Logeay, #Luigi Alberto-Sanchi
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :