Comme disent
Anne Hidalgo, Carine Petit,
Cynthia Fleury, Celia Blauel, Colombe Brossel,
Lallemand, Najdovsky, Macron, Castex, Bayou,
Girard, Darmanin, Letissier et tutti quanti ...


"Prenez soin de vous" :

Le jeu. 20 août 2020 à 08:19, ma soeur Florence m'écrit :
Et la "deuxième vague ?" :

Je lui réponds  :
Eh oui.... c'est d'ailleurs tellement notoire, évident et manifeste, sur des bases de simple bon sens et discernement, que c'est ce que nous répétons à tous et toutes, depuis un bon moment, tout en nous pliant, bon gré mal gré, aux oukases paranoïaques, ruineuses et absurdes de nos édiles municipaux et administratifs ... Pourtant, les "schémas de pensée" qu'évoque Toussaint et qu'entretiennent la classe dirigeante et ses "experts ignorants" cooptés ( qui depuis le début ne se comportent pas du tout en scientifiques raisonnables ), sont la "planche de salut" de cette classe dirigeante névrosée, parasitaire, solipsiste et faillie, et d'elle seule.
 
"Think global, act local" leur a-t-on dit : c'est donc ce que fait, au service de ce "schéma de pensée" odieux ( ce que nous appelons l'idéologie dominante) notre calamiteuse Maire de quartier, Carine Petit, en bonne petite cheftaine obligée de la Reine Maire de Paris. C'est ainsi qu'en même temps qu'elle s'emploie à semer le chaos urbain avec ses "coronapistes" et son street-art "tactique" (voir http://www.librairie-tropiques.fr/2020/08/nicole-au-bal-masque.html  ), elle nous a envoyé la semaine dernière, ainsi qu'à tous les commerçants de la rue, un flic en civil, assez bonasse et plutôt embarrassé d'être porteur, de la part de la Municipalité de la "consigne" suivante :
 
"AVIS à la POPULATION LABORIEUSE de la Rue commerçante : si on vous prend en défaut de masque dans votre boutique ( ou désormais dans la Rue Raymond Losserand qui est en "zone rouge" absolue *) on vous colle une prune de 135 €, mais la nouveauté importante c'est que si on aperçoit, au travers de la vitre de votre boutique, un client sans masque, alors là, non seulement il aura droit à la même amende, mais VOUS , le commerçant vous serez taxé d'une amende de... 700 €" .
!!!!
Et à part ça... circulez, y'a rien à voir.
 
* on se demande d'ailleurs pourquoi les deux portions commerçantes de la rue ( au bas de la rue et dans la portion alesia-maine) sont "interdites" , alors que la partie qui va de Saint-Joseph à Alésia et qui est de loin celle qui a la plus grosse fréquentation et la plus forte densité de population "dans la rue"... est "libérée" ?
 
Lorsque j'ai répondu au préposé de répondre de ma part à Mme la Maire que :
 
- pour nous intimider avec ce genre de gesticulations mafieuses, ce nouveau racket des commerçants, seuls "délinquants" harcelés par les "brigade anti-incivilité" de la Mairie, elle pouvait toujours courir (avec son masque évidemment);
 
- prétendre nous imposer de "fliquer" nos clients  (et les foutre dehors de nos commerces), alors que, légalement, même si nous en prenons un en train de planquer un livre sur lui ou dans son sac, nous n'avons pas même le droit de le fouiller pour récupérer le larcin, et avons comme seul recours d'appeler le commissariat ( qui naturellement "à mieux à faire" que de se déplacer pour ça ) et "retenir le suspect";
 
- nous rendre responsables (et coupables) de "l'incivisme officiel" des chalands, voire des ministres ( nous en avons dans notre clientèle) qui "oublient" leur masque; et donc, entre autres, des gens qui entrent dans la boutique alors qu'on sert d'autres clients, l'ôtent par ce qu'ils s'étouffent, ou même "le portent mal";
 
- donc somme toute... pourrir encore la vie des principales "victimes économiques" de cette pandémie à Paris : dans les rues commerçantes ( initialement seule "zone interdite" du 14ème ) comme s'y consacre la clique municipale ...
 
était proprement honteux, indigne et odieusement inepte...
 
Alors le "préposé" a sorti son grand "parapluie symbolique de service" et s'est empressé de botter en touche en me précisant qu'il n'y était pour rien et en m'invitant à expliquer ça aux "responsables" - dans l'émotion sa langue a fourché car officiellement  il n'y a plus de "responsables" ( potentiellement coupables) mais des "référents".
 

C'est chose faite...

Tag(s) : #Anne Hidalgo, #coronavirus, #Carine petit, #Masques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :