La théorie moderne de l’évolution, compromis temporaire entre darwinisme de tendance matérialiste et génétique de tendance idéaliste, est en « crise de croissance », à l’heure où les généticiens de laboratoire eux-mêmes ne croient plus à la définition classique que l’on donne au gène, et lui préfèrent une prometteuse « épigénétique »…
Depuis l’époque de Darwin et de Marx, une tradition de critique des nouvelles théories scientifiques par les marxistes, s’est perdue entre les dérives lyssenkistes et le révisionnisme inconsistant d’un Althusser par exemple, laissant, comme à chaque « crise scientifique », l’ombre du créationnisme obscurantiste refaire surface.
Pour Guillaume Suing il s'agit donc, à la lumière des dernières avancées de la biologie, de proposer à la critique une grille d’interprétation des faits nouveaux dans une définition réellement « matérialiste dialectique » de la vie, rendant son évolution aussi nécessaire que ses capacités à résister aux changements.


Guillaume Suing : la Dialectique de l'évolution 1 par urbain_glandier

suite : débat :


Guillaume Suing : la Dialectique de l'évolution 2 par urbain_glandier

Tag(s) : #philosophie, #marxisme, #darwin évolution

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :