Demande en révision
du Projet de construction
au 49 Rue Raymond Losserand
Quartier Pernety – Paris 14

Dossier rédigé par un collectif de riverains pour enfin se faire entendre par la mairie
et alerter sur une situation préoccupante.

Le Projet de la mairie :

Construction d’un foyer d’hébergement pour adultes autistes au 47-49 Rue Raymond Losserand.

Porteur du projet: Élogie-SIEMP (Société immobilière d’économie mixte de la Ville de Paris), bailleur social dont la mairie centrale de paris est actionnaire.

Pour plus d’informations :
Un dossier détaillé est disponible ici
dossier autisme et urbanisme

ou en nous contactant directement
projet49losserand@gmail.com

Objectifs de la demande révision :

  • Dénoncer les doubles discours de la mairie dans le cas concret d’un projet public, louable sur leprincipe, mais mal pensé en pratique et qui au final sacrifie les habitants voisins.
  • Interpeller la mairie pour enfin parvenir à un compromis jamais encore trouvé.
  • Donner un éclairage aux habitants du 14eme (et de Paris) le plus objectif possible sur les faits.
  • Éviter qu'une telle situation se reproduise à l'avenir pour d'autres projets analogues.

 

Pourquoi interpeller nos édiles municipaux sur ce sujet ?

Nous sommes un collectif d'habitants vivant directement autour de l’emprise du projet immobilier de la Mairie. Le projet prévoit une maximisation néfaste de cette emprise sur une parcelle étroite au milieu d'un espace commun encore vivable, habité par des gens modestes dans une civilité courtoisement partagée.

avant la destruction du bâtiment précédemment existant :

Concrètement ce projet prévoit de passer:

  • d’un immeuble de 4 étages sur rue uniquement
  • à un immeuble de 5 étages qui s’étend profondément dans une cour,
  • portant ainsi de graves préjudices d’éclairement et de dégagement,
  • avec notamment un mur aveugle de 15m de haut à 6m de nos fenêtres alors que nous vivons en grande majorité dans des appartement exigus (studios ou 2 pièces).

 

Dans ce cadre les deux doubles discours dénoncés

Les conditions de vie difficiles des parisiens exacerbées dans un contexte de COVID-19

Discours municipal : Volonté affichée de la mairie d'améliorer les conditions de vie des Parisiens.Prise de conscience d'un déficit de qualité d'habitat (logements exigus, manque de luminosité,manque d'espaces verts, ...) dans une ville ultra-densifiée.

Réalité: La construction prévue va sacrifier de nombreux riverains qui vont se retrouver emmurés.

Révision du Plan Local d'Urbanisme de la ville de Paris

Discours municipal : Citation du site de la mairie: "[La] révision [du PLU] est nécessaire pour actualiser les pièces qui le composent, prendre en compte les enjeux de la transition énergétique et répondre aux attentes des habitant·e·s en matière de protection de l’environnement et de cadre de vie". Dans ce cadre, le projet prévoit un processus de concertation avec les parisien.ne.s

Réalité : La mairie nous a présenté son projet au 49 Losserand en 2016. Mais elle n'a jamais pris en compte nos inquiétudes et nous a imposé un projet inacceptable. Nous avions pourtant cherché un compromis mais la mairie est restée inflexible. Conclusion•À ce jour le projet de construction n'a pas encore commencé.

Il est encore temps que la mairie prenne en compte nos remarques et prenne ses responsabilités d'adapter son projet  à la lumière d'une année 2020 si particulière qui a exacerbé la prise de conscience de l’importance de défendre un cadre de vie digne, ainsi que dans le contexte de la révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU) actuellement à l'oeuvre. Refonte qui déclare vouloir justement impliquer les riverains pour mieux penser la ville en phase avec les nouveaux enjeux.

Pourquoi attendre le nouveau PLU pour agir?

Le cas présent peut constituer une opportunité de montrer l'exemple et conformer le discours aux actes en s'écartant de considérations purement techniques.

Nous sommes dans un  quartier qui a depuis de nombreuses années su allier mixité, qualité urbanistique  et environnementale (cf. les combat menés dans les années 90 sur la ZAC Didot, et plus récemment à la cité de l’Eure).

La typologie atypique de ce quartier constitué de petits immeubles avec de nombreuses cours arborées et dégagées en font un patrimoine qui mérite qu’on se batte pour sa préservation tout en le faisant évoluer intelligemment.

Nous sommes conscients que dans notre cas il s'agit d'un petit projet. Mais il incarne à notre sens de grands enjeux sur une réflexion urbanistique dans un contexte de refonte du PLU dans une ville si complexe que Paris.

Au delà de défendre nos intérêts directs, nous souhaitons jouer notre rôle de citoyen pour contribuer à penser la ville de demain.

Rappel de l'épisode précédent ( août 2015 )

Télé14 diffuse une nouvelle enquête du commissaire Chouard, sur un point chaud de la capitale...
Mercredi 12 Août le paisible village Pernety fut le théâtre de troubles qui ont suscité la stupeur et l'incompréhension des riverains, et dont le point d'orgue fut une spectaculaire intervention de la maréchaussée, parfaitement incongrue en cette paisible après-midi estivale.
Le commissaire Chouard a donc été mandaté pour une enquête citoyenne de quartier, qu'il a conduite avec sa scrupuleuse diligence coutumière, en sorte d'informer correctement le jugement des riverains et des habitants du quartier.
Pour comprendre enfin ce qui se passe à l'Hôtel, naguère un peu borgne, de la Rue Raymond Losserand, ce qui s'y est passé ce fameux mercredi après-midi et ce qui est à prévoir dans un avenir prévisible.


Du rififi chez les Migrants de l'Hôtel Pernety par telequatorze

VOIR AUSSI
un précédent projet de densification sociale du quartier (en 2017 )

Regroupés en collectif puis en association les habitants et les riverains ont obtenu l'abandon du projet "innovant" initié par l'Hôtel de ville  (voir ci-dessous) dès la diffusion sur la télé de quartier du reportage ci-dessus...qui illustre sur un "cas concret" de quoi la politique sociale ( et singulièrement du logement social) de la Ville de paris est le nom : "mixité" et "densification" comme les deux mamelles de la bureaucratie affairiste "de gogôche".

À la clef ... désastre urbain, social et humain.

La densification ("sociale") dans le 14ème
La densification ("sociale") dans le 14ème
La densification ("sociale") dans le 14ème
Tag(s) : #autisme et urbanisme municipal, #urbanisme, #quartier, #Carine Petit, #Anne Hidalgo
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :