L'affiche du syndicat Verdi s'est bien inspirée d'Yves Klein
et non du LOGO de l'AFD ou des ensembles de ville de la chancelière Merkel.

Une Bonne Nouvelle de notre camarade (franco-canadienne-allemande)
Angela Z. de Paris.
 

Voici l'AFFICHE, inspirée de Yves Klein, diffusée par le syndicat des services VERDI en Allemagne pour inciter les citoyens de Gelsenkirchen et alentours à ne pas envoyer un candidat du parti fascistoïde AFD ( Alternative für Deutschland/ extrême droite) dans aucune mairie de la Ruhr. Gelsenkirchen première ville en Allemagne de l'ouest à avoir manifesté le retour du mode de pensée prolétarien avec une grande statue de l'immense Lenine plantée devant le siège du petit parti MLPD le 20 Juin 2020 sous les projecteurs des médias mondiales médusées.

Avec leur campagne de longue haleine "Gib ant-kommunismus keine chance"( Ne laissez aucune chance à l'anticommunisme)  et leurs cadres bien implantés chez les ouvriers  les syndicats de la région ne peuvent faire autrement que suivre le mot d'ordre, d'où l'affiche Verdi pour ces élections régionales. Peu importe si le graphiste de l'affiche savait que Klein de son vivant était un virulent anti- communiste, "un flying fasciste" selon l'historienne d'art Nuit Banai, c'est simplement un juste retour des choses!

Dimanche 16 août 2020, l'AfD de Gelsenkirchen, la soi-disant «Alternative pour l'Allemagne», a organisé un rassemblement à Gelsenkirchen-Horst, dans le cadre d'une campagne électorale locale.

 Au moment où était inaugurée la statue de Lénine que le MLPD a érigée devant le siège de son parti.

Les orateurs annoncés par l'AfD pour sa manifestation explicitement anticommuniste, sur le modèle de celles des nazis dans les années 30, étaient Stephan Brandner et Jörg Schneider, tous deux membres du Bundestag allemand. Jörg Schneider est membre de la fraternité hambourgeoise Germania , qui est désormais sous surveillence par l'organisme de protection de la Constitution en tant qu'extrémiste de droite, et président de district de l'AfD et deuxième candidat extrémiste de droite à la mairie de Gelsenkirchen en 75 ans. Stephan Brandner appartient à l '«aile» prétendument dissoute du fasciste Björn Höcke et s'est comporté à plusieurs reprises de manière si indigne que - cas unique dans les annales de la République fédérale - il a même été rejeté par votation pour la présidence de la commission juridique du Bundestag.

L'AfD appelle à un rassemblement sous le titre «Plus jamais le socialisme!» , sur le ton et avec les motifs que nos "radicaux" français ont repris depuis quelques décennies sous la rhétorique dite "anti-totalitaire". De leur coté, le MLPD et l'AUF Gelsenkirchen appelaient à une contre-manifestation combative, à partir de 17 heures, avec un café devant la statue de Lénine. Mais sur un mode d'action collective bien différent de celui de nos "antifas" autoproclamés ( dont l'histoire a montré qu'ils s'avéraient ainsi les meilleurs alliés de la bourgeoisie) : tous les invités étaient invités à apporter leur propre café et gâteau, bannières, tables, chaises et protection solaire, dans le strict respect des "gestes barrières" qui s'imposaient en effet, vu la proximité de la "Peste brune".

Le résultat fut assez embarrassant pour l'AfD, qui, bien que comptant deux membres "citoyens démocratiquement élus" du Bundestag, n'a pu mobiliser qu'environ 25 personnes, qui ont ensuite affronté environ 200 contre-manifestants antifascistes.

Cet article a été publié sur le site communiste allemand avec les tags :  AfD , manifestation antifasciste et étiquetée élections locales , statue de Lénine , MLPD .

Pour la petite histoire le " bleu Klein" ou IKB (International Klein Blue) est une charlatanerie de plus parmi toutes les impostures que produisait cet artiste accro aux amphétamines. Depuis 20 ans et plus peut être ses héritiers ont fait des procès en justice contre l'architecte du MIR ( Musiktheater im Revier à Gelsenkirchen) Werner Ruhnau  pour lui contester le nom déposé de la peinture bleue employée dans le foyer du MIR c.a.d. le Gelsenkirchener blau ( produit local + pigment BASF).
Werner Ruhnau l'architecte qui a engagé Yves Klein à Gelsenkirchen est mort à 93 ans
. Lui aussi était un drôle de zig... avant de mourir il conseillait ses amis établis dans les mairies aux alentours d'Essen, afin d'améliorer les finances de leurs petits bourgs très coquets avec ruelles pavées à l'ancien de les fermer à la circulation pour les louer à Karl Lagerfeld et co pour les défilés à la mode.
La recette du fumeux "IKB" pleine d'acétone et d'alcool était inutilisable, hautement inflammable, dégradait les spongiaires et rendait l'air irrespirable (effet glue scotch comme pour les glue sniffers). En 2013 à Paris Ruhnau gagné pour le 7° fois le procès intenté contre lui  à ce sujet par les héritiers Klein, Rotraut et fils. En fait j'ai suggéré à Alain G. Leduc   d'étendre son enquête sur Yves Klein et compagnie ( livre à paraître, voir extrait ci-dessous) à une investigation financière sur la fondation Klein à partir de ces procès contre Ruhnau car une bonne partie de la documentation accessible doit être désormais dans le domaine publique.

Angela Z.

 

 

Extrait de l'ouvrage , à paraître,
de Alain G. Leduc :
la Pureté du Pur

Misogyne? Klein le fut noircement. Ainsi de cet épisode tragi-comique que raconte Annette Kahn[1], les six filles qui, après avoir officié, lors du tournage de Mondo Cane, de Gualtiero Jacopetti[2], s’aperçurent qu’il n’y avait pas d’eau chaude dans les douches, que l’enduit bleu dont elles sont recouvertes ne pouvait s’enlever à l’eau froide. Affolées, pleurant de toutes leurs larmes, gémissant, enveloppées dans du tissu-éponge acheté au mètre chez Bouchara, la maison de linge de maison, elles se virent enfourguées à la va-vite dans des taxis ou dans les voitures des uns ou des autres afin d’aller se laver, çà et là.  


[1] Annette Kahn, op. cit., p. 356.

[2] C’est le 18 juin 1960 qu’un contrat fut signé, entre la Galerie Rive Droite, de Jean Larcade (….-2013) et Yves Klein, d’une part, et « ieri OGGI domani – Attualità Cinematografiche », de MM. Gualtiero Jacopetti (1919-2011) et Paolo Cavara (1926-1982), d’autre part, stipulant reproduire et diffuser les films concernant les « combats (sic) de femmes sur toile, ou papier ou n’importe quelle autre matière. »

L'Homme rouge est toujours debout (en Allemagne)
Tag(s) : #Yves Klien, #Angela Zassenhaus, #MLPD, #Alain Georges Leduc

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :