La Rochelle, le 27 mars 2020

Franck Fabien

    Monsieur le Président de la République

29 rue de la Station

    Palais de l’Elysée

17000 La Rochelle

    55 rue du Faubourg Saint-Honoré

E-mail : fabien.franck@orange.fr

    75008 Paris

 

Objet : Propositions pour la  santé publique

Monsieur le Président,

Celles et ceux qui, dans l’intérêt du capitalisme et des marchés financiers ont soutenu le traité de Maastricht en 1992, portent une lourde responsabilité dans l’appauvrissement et la désintégration de notre système de santé, déliquescence mise en lumière par la pandémie que nous vivons actuellement.

Professionnel de santé pendant 35 années, en retraite depuis 20 ans, j’ai pu voir les conditions de vie et de travail se dégrader d’année en année d’austérité.

Le seuil des 3 % de déficit public imposé par l’Europe est venu renforcer cette détérioration financière dont sont victimes les hôpitaux publics et les EHPAD.

En 2018, vous avez supprimé 4 200 lits dont 900 aux hôpitaux de Paris.

Depuis l’an 2000, 100 000 lits ont été supprimés, les orientations prises par votre gouvernement envisagent d’accélérer la casse de 600 hôpitaux de proximité, les privant de leurs activités maternité, de chirurgie, d’urgences pour en faire des établissements mutilés de leurs disciplines indispensables à des soins de proximité.

En 2020, votre gouvernement a encore réduit l’objectif national des dépenses d’assurance maladie pour faire 4,2 milliards d’économie dont 1 milliard dans les hôpitaux.

Dans votre allocution du jeudi 12 mars 2020 à 20 Heures, je vous cite :

 « La santé gratuite, notre état providence, ne sont pas des coûts et des charges, mais des biens précieux…. et doivent être mis en dehors des lois du marché » …. Nous devons en reprendre le contrôle.

Je vous réponds chiche et vous propose que, dès maintenant, des moyens financiers soient débloqués pour permettre, tout de suite, une amélioration de la situation des hôpitaux publics, des EHPAD et des personnels y exerçant. En finir avec la taxe sur les salaires qui représente 4 milliards d’euros de ponction sur les budgets.

Tout de suite, pour répondre à cette crise grave, je vous propose une augmentation de

5 % de l’ONDAM, un moratoire sur les fermetures, regroupement d’hôpitaux, l’ouverture de service d’hôpital à domicile et d’hospitalisation de jour, un maillage territorial en centres de santé.

Toute ma vie, j’ai travaillé, milité, passé beaucoup de temps pour que nos hôpitaux publics et notre système de santé soit le plus performant possible.

Vous pouvez compter sur mon engagement pour faire reculer ce gâchis auquel j’assiste actuellement et soutenir des mesures concrètes qui, selon vos déclarations, vous ne tarderez pas à prendre.

Je vous remercie d’avance de l’attention que vous porterez à mes propositions pour le bien être humain des habitants de notre pays.

Recevez, Monsieur le Président de la République, mes salutations respectueuses.

Franck Fabien

Infirmier à la retraite,

Administrateur honoraire du CHRU Poitiers

Tag(s) : #macron, #coronavirus, #politique, #Franck Fabien

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :