Principe premier de la théorie de la Démocratie participative
( appliqué opiniâtrement dans le quartier Pernety-Plaisance du 14ème arrondissement de Paris par ses shadoks municipaux)

 

Chère Céline Carez,

ce bref message pour vous faire part de ma surprise et de ma gène à la lecture de la diégèse de votre récent article  sur le Parigot :
 
 
"la secrétaire d’Etat Marlène Schiappa, sur la liste LREM, ou le mathématicien Cédric Villani espèrent bousculer la maire sortante (ex-PS) Carine Petit."
 
D'abord par ce que je doute fort que Mme Schiappa ou M.Villani approuveraient ces "éléments de langage" et que la plus élémentaire courtoisie leur interdit de bousculer qui que ce soit, fut-ce dans le cadre des joutes politiques qui les opposent.
 
De plus l'appellation "ex-PS" me semble un peu "courte", d'autant qu'elle nous renvoie à la sombre époque où nos amis serbes, croates, bosniaques, etc. après avoir étés renvoyés dans les limbes pré-historiques se retrouvèrent in-identifiés en tant que "ex-yougoslaves", à ceci près qu'à la différence de la regrettée République des slaves du sud, le P.S. existe encore... du moins aux dernières nouvelles.
 
Enfin et surtout, si on part du principe que votre article entend annoncer la forte probabilité de la défaite de Carine Petit dans ce scrutin, auquel elle se présente en dépit de l'exaspération que son équipe de branquinols municipaux a suscité parmi la population du quartier  - au fil de 6 années d'incurie et de gesticulations, au mieux dangereusement loufoques, au pire dangereusement dommageables... Force est de constater que c'est probablement Marie-Claire Carrère-Gée qui est la plus menaçante pour les "ex-PS" parisiens du genre de Carine Petit , de même que Rachida Dati l'est "au stade suprême" pour Anne Hidalgo.
 
Bien entendu il n'est pas moins douteux que Mme Carrère-Gée ait davantage le projet malséant de bousculer Mme Petit, mais somme toute, cela dénote une certaine confusion de votre part sur la sociologie de l'arrondissement et singulièrement les rapports de force politiques qui s'y affrontent.
 
C'est pourquoi, soucieux de palier votre méconnaissance des véritables problématiques  sociales du quartier et de leurs attendus et conséquences de toutes natures. Je vous propose un petit entretien à la libraire au cours duquel je pourrai vous révéler (à titre bénévole)  toutes sortes d'informations qui donneront un peu plus de consistance à vos articles et intéresseront certainement vos lecteurs.
 
En attendant, je vous livre en annexe quelques documents audiovisuels assez édifiants et instructifs, que je vous propose ( gracieusement) d'intégrer au site du Parisien libéré :

LES DENTS DE LA MAIRE

par

Benoît DUTEURTRE

 


Souffrances du piéton de Paris...
Et supplique à sa ou son futur maire pour qu'il les fasse cesser !

Bien cordialement
 

Dominique Mazuet

Votre libraire réfractaire de quartier

Tag(s) : #municipales, #pernety, #Carine Petit, #Anne Hidalgo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :