La Crise du Capitalisme
démocratique

Alain Badiou

 

Présentation et débat

Les esprits éclairés aiment à se moquer de Donald Trump. Il serait le symbole d’une forme de stupidité politique qui n’attendrait que le réveil des gens de bonne volonté pour s’évanouir comme un mauvais rêve.

Rien n’est plus faux. Plutôt qu’un symbole, Trump est un symptôme : celui de la disparition progressive de la politique sous l’effet d’un gigantesque processus d’unification, où les camps en apparence les plus hostiles se tiennent en réalité la main.

Pour en finir avec Trump, c’est cette disparition qu’il convient de combattre, en restaurant les possibilités d’une résistance au consensus fondamental de notre temps.

Celui-ci porte un nom : capitalisme démocratique.

 

Postface tropicale  : Le libéralisme comme totalité  capitaliste "mondialisée" en cours d'achèvement, est aujourd'hui entré dans une nouvelle phase critique.
Contraint d'épuiser toutes les formes qu'il est capable de contenir : néo-libéralisme, écologisme, libéralisme-libertaire, démocratisme radical, néo-fascisme, social-démocratisme, etc. , il ne parvient plus à conjurer ses contradictions autrement que par un traitement symptomatique, sans effet sur l'origine de sa pathologie.

Trump et ses clones sont la fois
ce symptôme
et sa cure.

Une auto-médication spontanée,
empirique et aussi pénible que vaine,
que s'administrent eux-mêmes les patients
.

Tag(s) : #Trump, #Alain Badiou, #géopolitique, #badiou

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :