Campagne publicitaire de Piètrassurances Retraite © Viktor Yugov : Librairie Tropiques

Réhabilitons le très humain, très disruptif et très transparent
nouveau responsable des ressources humaines
justement nommé par la République En Marche.

 

Brève
de
Viktor Yugov

 

C'est une urgence démocratique car on peut observer ces derniers jours qu'à l'instar de leurs confrères de la presse hexagonale, de Libération à Valeurs actuelles, etc., des journalistes séditieux (voire grévistes ! )  de France-Inter ont sournoisement relayé les calomnies répandues par les gilets jaunes illettrés et autres populistes réfractaires au nouveau monde, cyniquement instrumentalisés par les forces obscures de la réaction au progrès.

"Une histoire de pain au chocolat trop cuit.
On est en 2002 dans le Pas-de-Calais. Laurent Pietraszewski, le ministre nouvellement nommé, travaille alors à la direction du supermarché Auchan de Béthune, aux ressources humaines. Une caissière, déléguée syndicale CFDT, ose offrir à une cliente un pain au chocolat qui était trop cuit. La scène est filmée par les caméras du magasin. La caissière est immédiatement mise à pied, et placée en garde à vue pour vol.

72 000 euros versés par Auchan.
L’autre surprise se trouve dans la déclaration de patrimoine de Laurent Pietraszewski : 72 000 euros versés cet été par le groupe Auchan. C’est en fait son indemnité de licenciement. Son contrat avait seulement été suspendu en 2017 après son élection. Cet été, son poste a été affecté à un autre service. Laurent Pietraszewski a refusé cette réorganisation et a donc quitté l’entreprise, dans laquelle il s’occupait du recrutement.

Sa suppléante bloquée sur Twitter.
Autre fait pour le moins surprenant : Laurent Pietraszewski a récemment bloqué sur Twitter sa suppléante, Florence Morlighem, qui va lui succéder à l'Assemblée nationale. Le 14 octobre, cette dernière avait annoncé son départ de La République en marche en raison de "graves dysfonctionnements internes au mouvement tant au local qu'au national". Mme Morlighem entretenait des relations difficiles avec Laurent Pietraszewski, dont elle a été 2 ans durant la collaboratrice parlementaire."

publié sur le site radio france 18 décembre 2019  par Maxence Lambrecq , Louis-Valentin Lopez

Il est pourtant facile de comprendre, à la lecture de cet alléchant CV, que la Micronie ait décidé d'en distinguer le détenteur parmi ses "premiers de cordée" * , pour en faire l'homme de la situation.

 * Traduction : en langage dispruptif macron, "premier de cordée" désigne les premiers Rastignacs de série Z a avoir compris que c'était le bon moment pour prendre le train "en marche".

 

Pour en savoir plus : notre "dossier retraites"

undefined

 

 

 

Tag(s) : #retraites, #Laurent Pietraszewski, #grève

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :