Pourquoi la presse française n'ose pas rendre compte des motifs de la révolte des libanais ?

Pour comprendre ce qui se passe au Liban et pourquoi nos dirigeants et leur presse, aliénés aux intérêts du libéralisme et de l'impérialisme dominant, se gardent bien de le faire, il suffit d'écouter et regarder ce que Charbel Nahas proclame, au nom des masses libanaises et des intellectuels libanais demeurés au pays, et ce qu'ils attendent comme alternative nationale et réellement démocratique au "pouvoir bourgeois déchu".

Pour comprendre la situation au Liban... et au Moyen Orient.
Place des martyrs à Beyrouth et toutes les places au Liban des professions universitaires animent les réunions ouvertes au public et voilà le discours dominant. 
 
"L'Occident européen" est-il près à entendre de tels propos qui, a bien des égards, s'appliquent à leurs propres dirigeants, comme à l'appareil de Bruxellebourg ?

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :