Libérer Laurent Gbabgo un espoir en passe de se réaliser pour les uns, un gros souci pour les autres ; et dans la situation confuse qui prévaut depuis l’annonce de l’abandon de la procédure par le tribunal au motif de la parfaite inconsistance du dossier d’accusation, une seule certitude : un (nouveau) bide « planétaire » pour la Cour Pénale Internationale et la superstructure mondialisée qui l’a mise en place.

Une CPI confrontée à ses carences et à ses contradictions dans sa prétention à dire le droit « au nom de l’humanité », et où Gbagbo et Blé Goudé ont quand même déjà passé 6 ans en prison (« préventive »?).
Tout ça pour en arriver là …

C’est en tout cas le moment de se demander justement ce qui à produit cette situation chaotique en Côte d’Ivoire et ramené au pouvoir les pires et les plus corrompus des oligarques d’ « ancien régime » ( Ouattara, Konan-Bedié, etc.). Et se demander également si, mutatis mutandis, Gbagbo va échapper au sort de nouveau Robespierre africain qui lui était promis. Quels sont les rapports de force plus ou moins occultes qui ont provoqué ça, comment ont-ils évolué depuis, où en est la Côte D’Ivoire à un an des élections présidentielles ?

 

Et la Françafrique dans tout ça ?

 

Fanny Pigeau, Théophile Kouamouo
et Gregory Protche

en on débattu vendredi 25 janvier
en présence de nombreux amis, ivoiriens, africains et autres …

vidéo captation de la rencontre du 25 janvier 2019

 

 

 

Tag(s) : #afrique, #impérialisme, #françafrique, #gbagbo, #fanny pigeaud, #marxisme, #theophile kouamouo, #gregory protche

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :