Nos amis néo-bolcheviks russes ont jugé qu'il serait utile et instructif d'informer le public français, soucieux de progrès social et de démocratie, de ce qui se passe réellement et de ce que sont les véritables enjeux politiques et sociaux au pays du "totalitarisme décomplexé" présenté par nos élites civilisées comme étant passivement sous le joug d'un infâme pervers polymorphe...  et quels sont les mouvements ( communistes) qui s'opposent au pouvoir et commencent à mobiliser et fédérer les aspirations populaires.

Analyse concrète d'une situation concrète, totalement ignorée de nos medias "démocratiques".

 

Bonjour, chers amis,

Pour information, voici un lien en anglais et une courte vidéo hâtivement sous-titrée concernant notre récente action retentissante en Russie :
 

Les militants, au cours de 2 derniers mois ont récolté (dans la rue) plus d'un million de signatures contre la réforme extrêmement controversée du régime des retraites. Les signatures sont toutes accompagnées de l'adresse et du téléphone du signataire.

 

Cette réforme des retraites ( assez comparable à celles que Macron et Philippe sont en train d'approfondir ) a été concoctée par les libéraux du Kremlin ( le clan qui a la faveur et le soutien actif des occidentaux et des eurocrates). Cette réforme mine non seulement l'autorité de Poutine mais la légitimité même du pouvoir en place. Son application peut être assez déstabilisante pour emporter le pouvoir de Poutine, et à moyen terme, l'intégrité même du pays, en remettant en cause toute sa politique souverainiste et "non alignée" . Ses conséquences peuvent donc être désastreuses également au niveau international.

Le parlement a voté vite fait le texte en lecture définitive (le 27 septembre). Il reste le sénat et la signature du président. On attend les suites.
 
Entre-temps, il faut savoir qu'AUCUN média russe n'a dit mot au sujet de ces signatures. Les Anglais de "the independant" l'ont remarqué, en accomodant cette observation à leurs propres raisons .
 
Mais à l'intérieur - silence.
Bon, pour ceux qui connaissent les médias français, ce n'est probablement pas une surprise.
 
La suite des événements: le 26 la Douma a adopté le texte en 2e lecture et le lendemain en lecture définitive avec les amendements proposés par le président (entre autres prévoyant l'augmentation de l'âge pour les femmes non pas de 55 à 63 ans mais à 60). Ensuite, sans trop tarder, le 3 octobre, la reforme a été approuvée par le sénat et le jour même signée par Poutine.
 
Ce qui est énorme c'est que, avant de la signer, le président a déclaré publiquement, qu'après ses amendements la réforme n'aura plus aucune rentabilité pour le budget d'Etat mais au contraire, demandera des ressources supplémentaires. Alors on comprends plus rien, pourquoi on l'adopte, si les arguments initiaux étaient essentiellement économiques.
Entre-temps la vidéo (commentaire+appel) de Kurginyan mise en ligne ce matin, et parlant de cela entre autres, a déjà 250.000 vue ce qui montre une augmentation exponentielle des visionnages. D'habitude c'était entre 30 et 40 mille (en tout); les vidéos sur la réforme montaient jusqu'à 130.000 (en tout) et là il y a le double en un seul jour.
L'étape suivante c'est le conseil constitutionnel après lequel il ne restera plus que le référendum.
Célestin, EOT France
avec Viktor Yugov
Tag(s) : #géopolitique, #russie, #marxisme

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :