« GNOME ET RHÔNE, 39–45,
PARCOURS DE 67 SALARIÉS »

Pendant deux ans, Serge Boucheny et Dominique Guyot ont fait des recherches sur les personnes dont le nom figure sur le monument aux morts situé à l’entrée de l’usine SNECMA – SAFRAN de Corbeil.
À l’origine, ce monument se trouvait à l’intérieur de l’usine de la Société des Moteurs Gnome et Rhône, importante usine aéronautique implantée au début du 20ème siècle, au coeur du 13ème arrondissement sur le boulevard Kellermann.
Sur ce monument, sont gravés les noms de salariés décédés durant la Seconde guerre mondiale avant que l’entreprise nationalisée par une ordonnance de 1945 ne devienne la SNECMA désormais délocalisée à Corbeil où le monument a été installé en 1974.
Après une présentation générale, le livre donne les notices biographiques de résistants, fusillés, morts au combat, déportés et internés politiques mais aussi de requis du STO
comme de victimes civiles notamment de bombardements.
La diversité de ces notices biographiques, de ces parcours apporte des éléments au plan sociologique, politique et professionnel sur le monde du travail dans le 13ème arrondissement durant cette période noire de 1939 – 1945 de l’Occupation.

Pour en savoir plus Le Procès Pétain commenté par Annie Lacroix-Riz

et : Jean Levy raconte 1939

Au beau temps de la collaboration (européenne) et du plein emploi en Allemagne : avant l'U.E. il y avait l'AXE...
Au beau temps de la Déchéance de nationalité pour tous ...

 

Tag(s) : #histoire, #éducation, #Dominique Guyot, #Srge Boucheny

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :