Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jacques Bouveresse s'est intéressé au rapport conflictuel de Nietzsche avec Michel Foucault qui fut le prédécesseur de J.Bouveresse au Collège de France après avoir été son condisciple sur les bancs de Jules Vuillemin. L'occasion de se demander dans quelle mesure on pourrait relativiser le jugement "sévère mais juste" de J-M.Mandosio quand il affirme, avec quelques solides arguments que : « Foucault applique la recette traditionnelle de l’essayisme dans le goût français : revisiter de façon “brillante” des lieux communs en faisant primer la rhétorique sur l’exactitude. ». Une problématique qui pourrait passer pour corporatiste et qui ne serait qu'anecdotique si ce "goût gentrifié" de nos générations successives de clercs hexagonaux n'avait produit le désert intellectuel, social et politique que doivent affronter aujourd'hui les "générations post-mitterand" ...
Sur la vérité, l’objectivité, la connaissance et la science, il est trop facilement admis aujourd’hui – le plus souvent sans discussion – que Foucault aurait changé la pensée et nos catégories. Mais il y a dans ses cours trop de confusions conceptuelles entre vérité, connaissance et pouvoir, trop de questions élémentaires laissées en blanc – et, tout simplement, trop de non-sens pour qu’on doive se rallier à pareille opinion. Quant au nietzschéisme professé par Foucault, il repose sur une lecture trop étroite, qui ne résiste pas à une confrontation attentive avec les textes, notamment ceux du Nietzsche de la maturité.

Premier Round : présentation avec Jean-Jacques Rosat


Jacques Bouveresse : Nietzsche contre Foucault... par Tele14

Deuxième Round : le débat


Jacques Bouveresse : Nietzsche contre Foucault... par Tele14

 

Jacques Bouveresse : Nietzsche contre Foucault
Jacques Bouveresse : Nietzsche contre Foucault
Tag(s) : #philosophie, #Nietzsche