L'année n'a pas même commencé que déjà les bonnes nouvelles s'accumulent éclairant d'une lueur d'espoir les perspectives de 2016.
Ainsi, BFMTV et RMC avaient appelé en consultation ce jeudi 31 décembre 2015, au matin,
le mage Jacte Ali ...
qui n'a pas déçu ses adeptes en proclamant une de ces "pronostications estonnantes" dont il a hérité le secret de feu Michel de Nostredame. Le mage a donc eu la vision gratifiante que :

"Le problème du chômage peut être réglé en 2016".

Venant d'un personnage naguère "en responsabilité" et qui d'ailleurs "n'exclut pas" d'être candidat aux prochaines élections présidentielles, cette annonce doit être prise très au sérieux. D'autant plus que le mage ne se contente pas d'avoir des "visions", il a su cultiver les dons de prescience dont la providence l'a naturellement doté et les enrichir en sorte de moderniser la vieille pratique qui, depuis la grande époque de Mme Soleil, peinait à se renouveler. Jacte Ali a donc soigneusement étudié le dossier avant de communiquer publiquement. C'est pourquoi il tire l'assurance de ses annonces de la méthode imparable qu'il a peaufiné, au fil de ses années a arpenter les cabinets et les salons de la classe dirigeante. C'est ainsi que dans sa munificente prodigalité, suivant sa pente spontanément et généreusement socialiste, il a fait don au plus large public (dans un ouvrage récent * et pour la modeste somme de 18 €) de "sa méthode, faite de raison et d’intuition, pour vous aider à déchiffrer ce que sera votre destin, notre destin."
* "Peut-on prévoir l'avenir ?" Fayard 2015

Le mage a donc cherché à rebondir sur les avancées accomplies par le fringant Reb Samen (alias Paul Emploi) qui, comme on s'en souvient, avait proposé d'éliminer le chômage en éliminant les chomeurs.

Cette solution "radicale" s'étant finalement révélée peu pratique, du fait d'une prolifération opportuniste des chomeurs très au-delà de ce que permettaient les budgets et les effectifs repressifs requis par ces mesures d'éradications, la trouvaille conceptuelle de Jacte Ali est donc de faire de "chômeur" une catégorie d'emploi durable et soutenable (puisque n'impliquant aucune activité "matérielle" ni aucune production) . Plutôt que s'escrimer à éradiquer les demandeurs d'emploi, transformons le statut de chômeur en emploi aidé, à "part entière".

Pour accomplir cette nouvelle et décisive avancée,  le mage a eu la vision spontanée des deux mesures simples qui restent à prendre :

"Premièrement, il faut former professionnellement les chômeurs. Un chômeur en formation n’est plus un chômeur, il est en formation",
a-t-il expliqué au micro de Jean-Jacques Bourdin, que cette stupéfiante révélation a laissé comme deux ronds de flan.     Pourtant il suffisait d'y penser !

"Deuxièmement, si un chômeur est engagé par une entreprise, il doit avoir au moins le salaire légal, c’est à dire le Smic", a encore révélé Jacte Ali. 

Là il faut faire un petit effort de concentration pour bien comprendre la puissance de la pensée visionnaire du Mage. Donc, résumons-nous :
pour supprimer le chômage il suffit de transformer l'activité de chômeur en emploi, et pour celà il suffit donc de les former correctement à cette activité (d'avenir) et de leur faire bénéficier d'un salaire "légal", correspondant donc à ce nouvel emploi aidé de "chômeur en entreprise".
Anticipant évidemment toutes les naïves objections qui pourraient venir aux esprits faibles, le scrupuleux voyant a tout prévu. Il précise donc que naturellement les employeurs ( désormais pléthoriques) seront quand même soumis à des contraintes :

"l’entreprise elle-même doit être reconnue comme faisant une activité de formation. Donc elle ne doit payer que 80% du Smic et les 20% doivent être pris dans les fonds aujourd’hui gaspillés par les partenaires sociaux de la formation permanente. "

Eh oui ! Le gaspillage... là encore il suffisait d'y penser ! Voilà une source de financement qui, mieux utilisée qu'aujourd'hui, permettra demain (et dès 2016) de réorienter les fonds consacrés à la formation, pour alimenter et financer ce nouveau bassin d'emploi que deviendra l'activité de chômeur en formation et en entreprise... de formation. Une trouvaille d'autant plus remarquable qu'elle règle du même coup l'avenir de Pôle emploi et de ses employés qui n'ayant plus de chômeurs pour justifier leur emploi pourront alors se former chez Pôle emploi et bénéficier eux-mêmes de cette nouvelle filière.

Merci Jacte Ali !
peut donc s'exclamer le Président... qui, à l'occasion de ses voeux, à annoncé aux français un traitement radical du chômage, désormais la priorité des français (depuis que l'épineuse question de l'emploi a été si efficacement résolue par le "pacte de responsabilité"). Car son discours a été manifestement très inspiré par les fulminantes prédictions de son voyant favori. C'est bien ainsi en effet qu'il faut interprêter le « plan massif de formation des demandeurs d'emploi » destiné à les « accompagner vers les métiers de demain » .

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :